Archives 2011

Animations

Hivernales 2011

Présentation

« Il était une fois un roi et une reine qui étaient fâchés de n’avoir point d’enfants. Ils allèrent à toutes les eaux du monde, voeux, pèlerinages, menues dévotions. Tout fut mis en oeuvre et rien n’y faisait. Pourtant… » Du 02 au 31 décembre, le château Guillaume le-Conquérant de Falaise propose une adaptation du Conte de Charles Perrault. « La Belle au Bois Dormant ».


Réalisée par Céline Azorin, illustratrice, Vincent Trefex et l’équipe du château, cette création originale met en scène les donjons, ceux-ci devenant tour à tour féeriques, inquiétants ou mystérieux.


Autour des personnages et des mises en scènes créés par l’artiste, des projections, des décors et des ambiances sonores créent le spectacle, depuis la malédiction de la fée jusqu’à l’épilogue de l’histoire en passant bien entendu par le réveil de la Belle. À la magie du conte s’ajoute le mystère et le ravissement d’une visite inédite dans les donjons.
Cette mise en scène est ouverte toute la journée et remplace le parcours audiovisuel.


Ouvert aux groupes scolaires, une visite contée et ludique est proposée aux plus jeunes. (Sur réservation)


Pour les visites individuelles, les familles, un livret jeu sera remis aux enfants pour leur visite.


Tarifs habituels. Nous consulter ou visiter le site internet.

Les artistes

«...la reine devint enfin grosse et accoucha d’une fille. On fit un beau baptême... »


Céline Azorin est née en 1976, à Dakar au Sénégal.
Elle est illustratrice et graphiste indépendante depuis 2002.


Portrait
Multipliant les moyens d’expression plastique, Céline Azorin navigue d’un médium à l’autre : couture, photographie, infographie, modelage... Elle les associe même souvent, et s’emploieà la polyvalence. Ses illustrations sont des mises en scène photographiques d’éléments qu’elle élabore. Elle navigue ainsi entre son univers illustré et celui de ses "sculptures textiles" (les "Bêtas-Heureux" notamment, créatures hybrides proches des marionnettes et des totems, mélanges de sculpture et de création textile).


Son style singulier sera la « patte » de cette mise en scène. Les silhouettes qui peuplent les salles, incarnant les différents personnages du conte et les projections sont issus de son inspiration.


Elle est aidée par Vincent Trefex, illustrateur, qui a réalisé les éléments de décors tel que les silhouettes de mobilier et de végétation.

Après des études aux Beaux Arts de Caen, Vincent Trefex a co-créé le magazine de bande dessinée et d'illustration "Purée Noire" (12 numéros accompagnés de cds), évolué un temps dans le monde de la musique pour de nombreux concerts au sein des formations électro (Président Chirac et Swinging Skeletor), il a fait ses armes en tant que décorateur régulier aux soirées Nordik Impakt à Caen et se prête au métier de professeur d'Arts Plastiques depuis 10 ans maintenant.


Vincent a ouvert la Galerie "Oh!", un espace d'Art et d'agitation à Caen.


Son amour du dessin, du trait, le pousseà privilégier dans ses tableaux et installations le cerne noir, parfois jusqu'à peu ou pas de couleur pour mieux révéler la ligne, le choix d'un ombrage, l'exactitude du trait.

Les partenaires

«...On donna pour marraines à la petite princesse toutes les fées qu’on put trouver dans le pays afin que chacune lui fasse un don, comme c’était la coutume en ces temps-là… »


L’association Vis à Vis

Association Loi 1901, Vis à Vis organise depuis 1983 des actions d’insertion et de formation agréées par la Région et l’État.
L’équipe permanente intervient sur trois axes :
- l’orientation et la reconversion professionnelle, le diagnostic des besoins
- l’accompagnement et le suivi jusqu’à l’emploi
- la qualification professionnelle : tourisme, bureautique, secrétariat, vente, couture.

Un travail partenarial avec les acteurs socioéconomique et les entreprises permet de construire des parcours individualisés visant l’insertion sociale et professionnelle.

Chaque année, un grand nombre de personnes, soit salariées, soit stagiaires de la formation ont pu bénéficier de mesures d’aide et de professionnalisation sur des conventions signées avec l’ANPE, le Conseil Régional, la Direction Départementale du travail, l’AGEFIPH et les organismes mutualisateurs.

Sous la direction de Laeticia Pasquet, responsable atelier textile de l’association vis-à-vis les stagiaires vont créer les éléments textiles (coutures, couleurs) de la scène la plus célèbre de ce conte : le réveil de la Belle.


L’ IME de Falaise :

L’institut Médico Educatif de Falaise accueille des jeunes âgés de 5 ans à 21 ans environ en situation de handicap mental. L’établissement assure une prise en charge globale qui associe des actions éducatives, pédagogiques, professionnelles et thérapeutiques.
Il est situé 33 rue de Brette et vient d’intégrer en juillet 2010 ses nouveaux locaux.

En aidant le jeune à cheminer le plus loin possible en utilisant toutes ses potentialités cognitives, en favorisant son épanouissement et en lui donnant une autonomie maximale dans la vie quotidienne, sociale et professionnelle, la structure permet de préparer l’orientation professionnelle du jeune et favorise son intégration sociale tant au niveau relationnel que culturel.

Les jeunes peuvent découvrir différentes activités telles que la cuisine et l’enseignement ménager, bricolage divers, la petite mécanique, la menuiserie, les espaces verts et la floriculture.

La structure intevient dans la réalisation de mobilier en bois, et notamment le baldaquin dans lequel la Belle se réveillera.

Les personnages

« ...Il s’en trouva sept. La princesse eut par ce moyen toutes les perfections imaginables... »


La Belle : héroïne involontaire de cette histoire, la Belle est l'enfant tant attendu d'un roi et d'une reine. Dotée de toutes les perfections imaginables elle est la cible d'une méchante vengeance qui la plonge dans un sommeil de 100 ans. Cette fin est sans doute la plus célèbre, pourtant une nouvelle aventure l'attend.


Le Prince : Lors d’une partie de chasse, le prince s’approche suffisamment du château pour en distinguer les tours. Il se renseigne sur ce lieu et entend parler d’une princesse dormant depuis près de cent ans et devant être réveillée par le fils d’un Roi.


Les Fées : marraines de la Belle, les fées lui donnent chacune un don la rendant simplement parfaite. Malheureusement (et heureusement) un incident protocolaire entraine notre héroïne dans l’aventure qui vous est contée.


L'ogresse : méconnue du grand public, l'ogresse est la mère du prince et comme son nom l'indique elle inspire la terreur, aime la chair fraîche et les petits enfants.


Les Habitants du château : ils sont gentilshommes, cuisiniers, valets, femmes de chambres, gouvernantes, maîtres d’hôtel ou officiers et furent endormis par une gentille fée pour que la Belle puisse être entourée lorsqu’elle se réveillera.


La visite

Les Donjons du Château de Falaise se transforment et deviennent le véritable théâtre du conte de Charles Perrault.



La naissance de la Belle et son baptême


Chaque épisode de cette histoire est mis en scène pour plonger le visiteur au coeur de cette aventure, la bande musicale qui accompagne la visite suggère le songe et le rêve.



Lorsque la Belle se pique et s’endort, c’est l’ensemble du château qui tombe dans un profond sommeil


Les bruits de ronflement tonnent dans les donjons…



De la naissance de la Belle au dénouement final les adultes sont invités à raconter aux enfants, pièces après pièces, le déroulement du conte.

L’auteur

« Attendre quelques temps d’avoir un époux, riche, bien fait, galant et doux la chose est assez naturelle mais l’attendre cent ans et toujours en dormant on ne trouve plus …»


Charles Perrault (1628-1703)


Charles Perrault naît à Paris le 12 janvier 1628. Il est le dernier d'une famille de sept enfants dont quatre frères aînés. Licencié en droit, il devient avocat au barreau de Paris en 1651. Il suivra une double carrière, littéraire et politique. Charles Perrault se fait remarquer par des poésies galantes et des écrits précieux. Vers 1660, il écrit des poèmes intitulés Le Miroir ou la métamorphose d’Orante et La Chambre de Justice d’amour. En 1653, il publie sa première oeuvre, un poème burlesque, Les Murs de Troie ou L’Origine du burlesque qui attaque avec verve l’Antiquité.


De 1654 à 1664, il devient commis dans l’administration de la Recette Générale des finances, dirigée par son frère aîné Pierre. L’année suivante, Charles Perrault occupe le poste de contrôleur général de la surintendance des bâtiments du roi, il est également membre et secrétaire de la Commission des inscriptions publiques (future Académie des inscriptions et belles-lettres).


Il est élu en 1671 à l'Académie française, où il est l'initiateur et le principal protagoniste de la fameuse querelle des Anciens et des Modernes. En 1683, à la mort de Colbert, son remplaçant, Louvois lui retire charges et pensions, l’exclut de la Petite Académie. L’hostilité de Racine et de Boileau, entraîne sa disgrâce. Charles Perrault se retrouve en « retraire forcée » très tôt, il s’adonne à la littérature, dans les genres et les styles les plus variés.


La lecture, le 27 janvier 1687, de son poème intitulé le Siècle de Louis le Grand, à la gloire du roi, déclenche une importante polémique littéraire avec Boileau. Perrault s’attache à montrer la supériorité des auteurs modernes sur les anciens. «Que l'on peut comparer, sans crainte d'être injuste, le siècle de Louis, au beau siècle d'Auguste.»


Les Académiciens le soutiennent, Boileau s’indigne et Racine le tourne en ridicule. Perrault rassemble ses arguments dans Parallèle des Anciens et des Modernes (1688-1690-1691). Les trois Contes, en vers de Perrault: Grisélidis, Peau d’Ane et les Souhaits ridicules paraissent en 1694, sous le nom de son fils, Pierre Perrault d’Armancour, alors âgé de dix ans. Histoires ou Contes du temps passé, Avec des Moralités, en prose, sont publiés en 1697. L’académicien meurt à Paris, à l’âge de 75 ans, le 16 mai 1703.


Biographie extraite de http://calounet.pagesperso-orange.fr/biographies/perrault_biographie.htm
© 2002-2020 - Pascale Arguedas 1066-1216 : Châteaux anglo-normands.

1066-1216 : Châteaux anglo-normands. Conquérants et bâtisseurs.

Le Château Guillaume-le-Conquérant au coeur du 1100e anniversaire de la Normandie.

Exposition du 14 mai au 16 octobre.


1066 marque le début d’une épopée extraordinaire pour les Normands. Et pour le plus fameux d’entre eux, Guillaume, né à Falaise, la consécration d’un duc de Normandie devenu roi d’Angleterre... Venez découvrir au château l’aventure de ce nouveau royaume, où nous suivrons les pas de ces Normands bâtisseurs de châteaux et passeurs d’une nouvelle culture. En Normandie, nous observerons l’ascension d’un jeune duc ambitieux.

En Angleterre, nous explorerons ce mélange inédit apporté par une conquête spectaculaire : entre Saxons, Normands et Scandinaves, c’est une nouvelle architecture, un nouvel art, une nouvelle langue, une nouvelle gouvernance qui naissent et qui nous influencent encore aujourd’hui. Pour cela, de nombreuses maquettes, objets archéologiques, cartes, panneaux, projections et ateliers seront présentés. Nous évoquerons le quotidien des artisans bâtisseurs, et reconstituerons au cœur même du Grand Donjon les décors de la cour d’un seigneur normand entouré de sa maisonnée.

Fêtes des jeux

Journées Européennes du Patrimoine 2011

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2011, le Château Guillaume le Conquérant proposera gratuitement des visites guidées des donjons. Ces visites dureront environ une heure.


Les horaires pour les visites sont les suivants : Samedi 17 septembre 10h, 11h, 12h, 13h, 14h, 15h, 16h, 17h

Dimanche 18 septembre 10h, 11h, 12h, 13h, 14h, 14h30, 15h, 15h30, 16h, 16h30, 17h, 17h30


Nous vous conseillons de venir plutôt le matin car les visites de l'après-midi se remplissent très rapidement.


Nous vous proposerons le samedi 17 septembre de 10h à 18h, une démonstration de forge médiévale avec l’entreprise Ambiance de Fer et une démonstration de taille de pierre avec deux tailleurs de l’entreprise Quélin-Villemain.



Au printemps la normandie se découvre édition 2011 Du 9 avril au 8 mai 2011


Animations


- "Venez jouer au château" : pendant votre visite en famille, venez découvrir et vous initier aux jeux de société anciens installés dans les donjons et la basse-cour. Animation gratuite tous les jours de 10h à 18h.

- Les dimanches 10 et 17 avril : venez vous amuser autour d'un camp médiéval et jouez à plusieurs jeux de plein air animés par l'association Aisling 1198. Animation gratuite de 10h à 18h.


Nos liens

Archives

2011

2012


Lexique - Mentions légales - Création du site Internet : Netskiss